NPA Révolutionnaires

Nos vies valent plus que leurs profits
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Esclavage au soleil

Au moins six personnes sont mortes ces dernières semaines en travaillant lors des vendanges en Champagne et dans le Beaujolais. Les syndicats réclament d’aménager ou suspendre l’activité en cas de chaleurs caniculaires. Les représentants patronaux des vignerons minimisent et mettent la responsabilité sur les travailleurs en pointant leur mauvaise condition physique ou leur comportement « à risque ». Refusant tout changement lié à la chaleur, ils rappellent : « Tous les ans, il y a des morts, un à deux morts. » C’est vrai qu’avec un travail extrêmement dur pouvant aller jusqu’à 72 heures par semaine, c’est bien cette exploitation forcenée qu’il faut contester, quelle que soit la météo !