NPA Révolutionnaires

Nos vies valent plus que leurs profits
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Catastrophes naturelles : 3 800 milliards de récoltes et cheptels perdus en 30 ans

Les événements catastrophiques (inondations, sécheresses, tempêtes, insectes ravageurs, crises sanitaires mais aussi les guerres qui ne sont nullement « naturelles »…) ont causé, en 30 ans, 3 800 milliards de dollars (3 616 milliards d’euros) de pertes en récoltes et productions animales, estime dans un rapport l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Cela correspond à environ 123 milliards de dollars (117 milliards d’euros) par an, ou 5 % des richesses produites par les agriculteurs entre 1991 et 2021, détaille le document. Le changement climatique est le principal responsable du fait que l’on est passé d’environ 100 catastrophes naturelles par an dans les années 1970 à 400 dans les vingt dernières années. Chaque année ce sont en moyenne 69 millions de tonnes de céréales, soit la production annuelle de la France, 40 millions de tonnes de fruits et légumes et 16 millions de tonnes de viande, produits laitiers et œufs, qui sont perdues. Environ 23 % des pertes économiques des catastrophes sont subies par le secteur agricole, et les pays les plus pauvres d’Asie et d’Afrique sont les plus touchés. Ces dégâts représentent l’équivalent des besoins alimentaires d’environ 450 millions personnes chaque année, alors qu’une partie de la population du globe souffre de la faim. Et les choses ne risquent pas de s’améliorer.