NPA Révolutionnaires

Nos vies valent plus que leurs profits
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pakistan : des centaines de milliers de réfugiés afghans menacés d’expulsion

Plus de 10 000 migrants afghans vivant au Pakistan se sont précipités à la frontière avec l’Afghanistan, selon les autorités, à la veille de la date limite fixée par Islamabad pour qu’ils quittent le pays. Le gouvernement pakistanais a donné jusqu’au 1er novembre aux sans-papiers vivant sur son sol – essentiellement des Afghans, dont il estime le nombre à 1,7 million – pour en partir d’eux-mêmes, Il a prévenu qu’à partir de ce mercredi les Afghans en situation irrégulière seraient arrêtés, placés dans des centres de rétention puis expulsés vers l’Afghanistan. La plupart sont des réfugiés des différentes guerres qui ont ensanglanté leur pays ces dernières décennies. Au total, plus de 100 000 migrants afghans sont déjà rentrés en Afghanistan depuis l’annonce de ce plan par le gouvernement pakistanais début octobre. Des réfugiés afghans disent depuis plusieurs jours déjà être visés par des rafles et victimes de harcèlement ou d’extorsion. Des avocats, des militants et l’ONG Human Rights Watch ont dénoncé une répression sans précédent et demandé au gouvernement de laisser plus de temps à ces migrants, dont certains vivent depuis des décennies au Pakistan ou y sont même nés, pour partir dignement. Et d’ajouter : « La situation en Afghanistan reste dangereuse pour nombre de ceux qui ont fui, et s’ils sont expulsés ils seront exposés à d’importants risques pour leur sécurité. » Mais de cela le gouvernement pakistanais s’en moque.