NPA Révolutionnaires

Nos vies valent plus que leurs profits
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Marc Fesneau, l’ami des pesticides

Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, est sous le feu des critiques sur les réseaux sociaux après la diffusion d’une vidéo où il se vante auprès d’une interlocutrice d’avoir dit « du bien des pesticides » lors d’une interview. L’extrait est issu d’un reportage du média Vakita, spécialisé dans les questions environnementales et sociétales. Marc Fesneau était interrogé sur une étude qui désigne l’agriculture intensive comme la première cause de la disparition des oiseaux en Europe. Le ministre a botté en touche, affirmant ne pas connaître la définition de « l’agriculture intensive » et de conclure : « L’agriculture qu’on a, c’est l’agriculture qu’on a voulue. » Une façon de nier le rôle des pesticides dans le recul de la biodiversité, le déclin des pollinisateurs, la disparition des oiseaux, et la multiplication des maladies qui frappent les agriculteurs. Comme nombre de ses précurseurs, il agit avant tout comme porte-parole des gros céréaliers et des trusts agro-alimentaires.