NPA Révolutionnaires

Nos vies valent plus que leurs profits
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une campagne anti-alcoolique sans l’appui des pouvoirs publics

Dans une tribune publiée dans les colonnes du Monde, un collectif de membres de la Société française de santé publique réclame « un soutien affirmé des pouvoirs publics » à la campagne « janvier sans alcool » dans le but de mener une politique « cohérente et déterminée sur l’alcool, à la hauteur des enjeux, et qui vise notamment à changer l’image de ce produit. » À l’instar de la stratégie antitabac, développée avec succès depuis des décennies. La consommation d’alcool est en effet responsable, directement ou indirectement, de plus d’une soixantaine de maladies. Elle est la première cause d’hospitalisation et la deuxième cause de mortalité évitable en France (après le tabac) avec environ 49 000 décès par an. Mais derrière Macron, différents ministres du gouvernement, qui a récemment annulé plusieurs campagnes contre l’alcoolisme, affichent sans vergogne leur proximité avec le lobby vitivinicole. La santé publique attendra…