NPA Révolutionnaires

Nos vies valent plus que leurs profits
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Éducation nationale : l’intérêt des élèves, Macron s’en fout

Les déclarations de Macron sur TF1 sur la réforme des retraites ont quelque peu éclipsé ses autres prises de position, tout aussi réactionnaires, sur l’Éducation nationale. Selon lui, pour combler l’absentéisme des professeurs on demandera à leurs collègues de les remplacer au pied levé même si ce n’est pas leur spécialité. Ainsi un prof d’histoire sera tenu de faire un cours de chimie et un prof de gym un cours de français. Dans les campagnes, on continuera de fermer des classes et on multipliera celles à plusieurs niveaux, c’est-à-dire qu’un enseignant pourra faire face simultanément à des élèves allant par exemple du CP au CM2. Enfin les lycées professionnels seront transformés à terme en simples centres d’apprentissage dans le but de répondre le mieux possible aux besoins des patrons locaux. Tout comme la réforme des retraites se fiche royalement du sort des retraités, celle de l’enseignement se moque royalement de l’intérêt des élèves.